© 2015 par Groupe Penoram Ltee. 

CLAUDE CORMIER

MAIS Le meilleur reste à venir...
  • Facebook - Grey Circle

Biographie 

La musique de Claude Cormier c'est… de bonnes vieilles mélodies qui donnent vie aux images dans le détour d’un refrain. Natif du Havre-aux-Maisons, aux Îles de la Madeleine, Claude pratique le métier d'auteur-compositeur-interprète depuis déjà bien des marées. Artiste prolifique, il présentait son premier album solo en 2001 et n’a jamais arrêté depuis, notamment en se produisant aux quatre coins du Canada et de la France.

 

Avec Garde ton accent, son septième opus, Claude Cormier revient à ses origines : un rendez-vous festif à saveur de folk irlandais, de poésie colorée et du langage unique des Madelinots. Le son endiablé du violon, du bouzouki, du banjo, de l’accordéon, des guitares et des percussions crée cette ambiance chaleureuse et dynamique propre aux Acadiens des Îles.

Déjà très jeune, la musique m’attirait. Mais un pêcheur qui ne vient pas d’une famille de musiciens doit se débrouiller seul pour apprendre les rudiments de la musique. Beaucoup de patience, de détermination et d’innombrables feux de camp m’ont été nécessaires pour apprendre à jouer de mon instrument : la guitare.

Comme tous les jeunes qui rêvent un jour de vivre de leur musique, il me fallait trouver une façon, une ligne directrice, qui me permettrait d’apprendre et de comprendre le métier. Bien sûr, j’ai fait de nombreuses premières parties de spectacle en plus d’accompagner des chanteurs et des musiciens établis. J’ai aussi parcouru et reparcouru le circuit des bars avec Cabano, mon premier groupe. Et ces années ont finalement fait office d’école pour le jeune de vingt ans que j’étais. Tous ces gens rencontrés, parfois des idoles, mais surtout des modèles, sans le savoir, m’ont montré la voie. Leur générosité et leur simplicité m’ont motivé et encouragé à persévérer. Mes convictions et mon inépuisable désir de réussir en musique m'ont un jour poussé à faire cavalier seul et à entreprendre la carrière d’auteur-compositeur-interprète solo que je mène actuellement.

Ils sont plusieurs à avoir eu une forte influence sur mon cheminement artistique. En participant à mes albums, les réalisateurs Claude Leblanc, Réal Longuépée et Mathieu Dandurand, de même que les musiciens Denis Painchaud et Ian Levesque, m’ont beaucoup appris du métier. Ils m’ont initié à la création, à la recherche de mélodies et aux arrangements musicaux. Grâce à sa manière de décrire le quotidien et au choix de chacun de ses humbles mots, Georges Langford a eu une influence majeure sur mon style, ma personnalité et mon évolution artistique. Enfin, Suroît et 1755 occupent une place unique. Le style musical et la simplicité des musiciens de ces groupes phares résonnent en moi autant que notre histoire d’Acadiens qu’ils chantent fièrement pour qu’on s’en souvienne.

La musique de Claude Cormier c'est… de bonnes vieilles mélodies qui donnent vie aux images dans le détour d’un refrain. Natif du Havre-aux-Maisons, aux Îles de la Madeleine, Claude pratique le métier d'auteur-compositeur-interprète depuis déjà bien des marées. Artiste prolifique, il présentait son premier album solo en 2001 et n’a jamais arrêté depuis, notamment en se produisant aux quatre coins du Canada et de la France.

 

Avec Garde ton accent, son septième opus, Claude Cormier revient à ses origines : un rendez-vous festif à saveur de folk irlandais, de poésie colorée et du langage unique des Madelinots. Le son endiablé du violon, du bouzouki, du banjo, de l’accordéon, des guitares et des percussions crée cette ambiance chaleureuse et dynamique propre aux Acadiens des Îles.

Déjà très jeune, la musique m’attirait. Mais un pêcheur qui ne vient pas d’une famille de musiciens doit se débrouiller seul pour apprendre les rudiments de la musique. Beaucoup de patience, de détermination et d’innombrables feux de camp m’ont été nécessaires pour apprendre à jouer de mon instrument : la guitare.

Comme tous les jeunes qui rêvent un jour de vivre de leur musique, il me fallait trouver une façon, une ligne directrice, qui me permettrait d’apprendre et de comprendre le métier. Bien sûr, j’ai fait de nombreuses premières parties de spectacle en plus d’accompagner des chanteurs et des musiciens établis. J’ai aussi parcouru et reparcouru le circuit des bars avec Cabano, mon premier groupe. Et ces années ont finalement fait office d’école pour le jeune de vingt ans que j’étais. Tous ces gens rencontrés, parfois des idoles, mais surtout des modèles, sans le savoir, m’ont montré la voie. Leur générosité et leur simplicité m’ont motivé et encouragé à persévérer. Mes convictions et mon inépuisable désir de réussir en musique m'ont un jour poussé à faire cavalier seul et à entreprendre la carrière d’auteur-compositeur-interprète solo que je mène actuellement.

Ils sont plusieurs à avoir eu une forte influence sur mon cheminement artistique. En participant à mes albums, les réalisateurs Claude Leblanc, Réal Longuépée et Mathieu Dandurand, de même que les musiciens Denis Painchaud et Ian Levesque, m’ont beaucoup apprit du métier. Ils m’ont initié à la création, à la recherche de mélodies et aux arrangements musicaux. Grâce à sa manière de décrire le quotidien et au choix de chacun de ses humbles mots, Georges Langford a eu une influence majeure sur mon style, ma personnalité et mon évolution artistique. Enfin, Suroît et 1755 occupent une place unique. Le style musical et la simplicité des musiciens de ces groupes phares résonnent en moi autant que notre histoire d’Acadiens qu’ils chantent fièrement pour qu’on s’en souvienne.